ALTRAN avis, salaires, conditions de travail …

ALTRAN avis, rien que des faits, aucun avis de connivence. Contrairement à certains  sites qui se contentent de publier des informations saisies par des internautes via des formulaires et sans aucun contrôle, des sites de publicité déguisée certaines SSII. Mais les salariés ne sont pas dupes…

Alliance Sociale et ne fait pas la promotion des SSII.
Salaires
Conditions de travail
Carrière - Missions
Alliance Sociale vous offre un avis objectif, basé sur les décisions de justices, fiable et juste

ALTRAN avis
Ingénieur d’étude position 1,2, coefficient 95
statut cadre

ALTRAN avis d’un ingénieur d’étude position 1,2, coefficient 95, statut cadre

L’ingénieur d’étude a été engagé le 4 juillet 1994.

  • A compter du 1er janvier 2007, son contrat de travail a été transféré à la société ALTRAN à la suite d’une fusion-absorption. Il était alors ingénieur consultant confirmé, coefficient 130, niveau 2,2.
  • Depuis 2007, le salarié n’a pas connu aucune évolution de carrière ;
    âgé de 48 ans et ayant 21 ans d’ancienneté, il est resté au coefficient 150 alors que selon les documents sociaux issus des NAO, l’ancienneté moyenne des cadres positionnés au coefficient 150 est de 7,5 ans et leur âge moyen est de 40,1 ans ;
  • Après le recours à la justice, il a été classé en position 3.1, coefficient 170 de la convention collective SYNTEC avec un salaire brut mensuel de 4.395,00 €.
  • Le 16 janvier 2007 et le 17 septembre 2007, l’employeur lui a notifié deux sanctions disciplinaires.
  • En octobre 2007, dans le cadre de l’harmonisation des statuts post-fusion, il redevient simple «ingénieur consultant ».

Le 29 mai 2011, Monsieur X a saisi le conseil des prud’hommes pour solliciter des indemnités de congés payés, des dommages-intérêts ; il formule également des demandes au titre de la discrimination et conteste les sanctions disciplinaires de 2007.

Lire la décision de justice

ALTRAN avis
Consultant

ALTRAN avis d’un consultant

Avis d’un consultant, embauché par la société ALTRAN Consulting et Information Services (CIS) par contrat du 27 mai 2010.

Au mois d’août 2011, Monsieur X a été victime d’un AVC et a subi plusieurs arrêts de travail.

Le 17 avril 2012, il a saisi le Conseil de Prud’hommes pour travail dissimulé et en paiement de diverses sommes.

Par jugement du 16 juillet 2013, notifié le 3 septembre, le Conseil de Prud’hommes l’a débouté de l’ensemble de ses demandes.

Il a interjeté appel de cette décision le 18 septembre 2013.

Le 8 septembre 2014, Monsieur X a été (re)convoqué à un entretien préalable à un éventuel licenciement, avec mise à pied conservatoire qui s’est tenu le 19 septembre.

Par lettre du 29 septembre 2014, il a été licencié pour faute grave.

ALTRAN a été condamnée pour harcèlement moral par la cour d’appel.

Lire la décision de justice

ALTRAN avis
d’un consultant confirmé

ALTRAN avis d’un consultant confirmé, statut cadre, position 2.2 – coefficient 130 de la convention collective SYNTEC

Avis d’un consultant confirmé, statut cadre, position 2.2 – coefficient 130 de la convention collective SYNTEC

Le 27 février 2008, Xavier S a été embauché par la SA ALTRAN TECHNOLOGIES PARIS;

A sa demande, Xavier. S a vu son contrat transféré à l’entreprise ALTRAN TECHNOLOGIES SPAIN à compter du 24 septembre 2008, dans le cadre d’une mission OKTAL.

Le 16 décembre 2008, il a été de nouveau transféré en France au sein de la société ALTRAN TECHNOLOGIES SUD-OUEST en qualité de consultant confirmé statut cadre.

Le 5 février 2010, Xavier S a informé la société de son souhait de bénéficier du dispositif de départ volontaire dit ‘PPDV2″ et sollicitait une formation.

Le 28 juillet 2010, il a rétracté sa demande de départ volontaire et a sollicité un congé individuel de formation.

Le 27 septembre 2010, ce dernier a été destinataire d’une lettre de rappel à l’ordre.

Le 22 octobre 2010, la société ALTRAN TECHNOLOGIES SUD-OUEST a convoqué Xavier S à un entretien préalable au licenciement par une lettre qui sera annulée et remplacée par un courrier du 19 novembre 2010, l’entretien ayant été fixé au 6 décembre 2010.

Le 15 décembre 2010, l’employeur lui a notifié, par lettre recommandée avec accusé de réception, son licenciement pour insuffisance professionnelle.

Lire la décision de justice

Avocat droit du travail

Message aux salariés de la société ALTRAN et plus largement à tous les salariés et Freelance de la convention SYNTEC

Vous cherchez un avocat en droit de travail ?

Le choix d’un avocat ne doit pas se faire à la légère

Alliance Sociale peut vous mettre en relation avec un avocat de son réseau : Contactez Alliance Sociale


A lire d’autres articles

Pourquoi démissionner quand on peut faire autrement ? Lire notre article à ce propos : La démission, une forme de rupture à éviter

Avant de partir ou d’accepter une mission penser à l’ordre de mission : Toutes les questions sur l’Ordre de mission

Pour éviter des erreurs et maladresses mieux vaut lire notre article : SSII refuser une mission conséquences et astuces

Pour la classification SYNTEC lire la page dédiée :  SSII, il n’y pas que le salaire qui compte, la classification aussi

Lire aussi notre article à propos des Congés payés forcés, imposés ou anticipés par l’employeur


Cet article vous a été offert par Alliance Sociale, un syndicat professionnel indépendant, qui ne touche aucune subvention ni de l’état ni des employeurs.
Si cet article vous a informé ou aidé, vous pouvez à votre tour aider Alliance Sociale :

  • en partageant cet article sur les réseaux sociaux : FaceBook, Google+ ou Twitter
  • en faisant un dons, ou une adhésion déductible de vos impôts sur le revenu.