Élections professionnelles pas très démocratiques chez COGNITIS France

MN-cercleÉlections professionnelles chez Cognitis, price nous avons tiré le constat suivant.Karim-cercle-fond

Cognitis qui a été absorbée par le groupe GFI, n’a pas rejoint la majorité des sociétés du groupe dans l’ Unité Economique et Sociale (UES) GFI.

Cependant, pour des raisons de synergies opérationnelles, les collaborateurs Cognitis, sont amené à avoir des collaborateurs Gfi comme interlocuteurs. De ce fait, nos mandats de représentants du personnel continuaient à nous pousser à avoir comme seule priorité d’être aux cotés des salariés de Cognitis et de défendre exclusivement leurs intérêts, même si au niveau managérial, il n’y a plus vraiment cette particularité liée à Cognitis. Il nous fallait donc agir autrement !

Avant l’intégration de Cognitis dans le groupe GFl, mais encore plus maintenant, nous avons pu constater que les organisations syndicales avaient du mal à s’entendre pour affronter la direction et défendre les collaborateurs de manière efficace.

Ceci, pour deux raisons :

  • Certaines organisations, pour garder certains privilèges octroyés par l’employeur, font consciemment ou pas, le jeu de la Direction.
  • D’autres, moins complaisantes, mais affiliées à des confédérations ou à des partis politiques, sont parfois déconnectées de la base et de la réalité du terrain.

Comment, dans une SSII comme Cognitis, constituée de cadres pour la grande majorité, pouvons-nous  défendre au mieux l’intérêt des collaborateurs ?

C’est dans cet esprit que nous souhaitons agir, de manière efficace et en toute liberté.

Après mûre réflexion, pour agir dans l’intérêt général, nous avons rejoint Alliance Sociale, comme d’autres ont pu le faire avant nous. Une organisation syndicale formée en 2003  par d’anciens militants venus du monde de l’informatique et qui avaient les mêmes aspirations.

Un syndicat libre et indépendant,  pour une justice sociale dans le monde des SSII.

Karim BEN HAMOUDA et Mohamed NEMMICHE.