Le syndicalisme en France, syndicats puissants mais peu représentatifs

Le syndicalisme en France, le syndicalisme de complaisance a remplacé le syndicalisme d’action.
C’est une des tragédies de notre temps.
La race des syndicalistes d’action est en voie de disparition.

Nous avons besoin de savoir.
Savoir ce qui se passe réellement.

Savoir ce qu’on nous prépare.
Savoir ce qu’on nous cache.

La démocratie exige de vrais syndicalistes.
Le syndicalisme de complaisance envers un patron,
envers une politique de l’actionnaire ROI,
ce syndicalisme-là est une caricature, une plaie, une honte, il est une verrue à la face de la Liberté.

Exigeons une information libre.
Exigeons un syndicalisme indépendant des forces de l’argent,
Boycottons les syndicats vendus aux Patron

Honorons les vrais syndicats, apportons-leur notre contribution financière et amicale, ils ont besoin de nous comme nous avons tant besoin d’eux.

Protestons auprès des médias menteurs, à genoux devant les Puissants.
Écrivons-leur notre dégoût.
Organisons des manifestations devant leurs sièges.
Dénonçons-les sans cesse.

La liberté est à ce prix, et d’abord notre liberté de choix,
la démocratie est à ce prix,
la Justice est à ce prix.

Exigeons un syndicalisme honnête et intègre
les syndicalistes de complaisance sont nos pires ennemis.

S.A

Le syndicalisme en France
Quelques chiffres

Le syndicalisme en France : Quelques chiffres

La France a le taux de syndicalisation le plus faible d’Europe, seulement 8 % des salariés sont syndiqués ( secteurs public et privé confondus) !

  • Danemark (87,5 %)
  • Suède (82 %)
  • Finlande (79 %)
  • Belgique (69 %)
  • Italie (35 %)
  • Grande-Bretagne(30 %)
  • Allemagne (28 %)
  • Pays-Bas (27 %)
  • Espagne (18,6 %)

Le syndicalisme en France
Financement occulte

Le syndicalisme en France : Financement occulte

Certains se demandent mais de quoi vivent les grands syndicats historiques : CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC

La réponse est : Certainement pas grâce aux cotisations des adhérents.

Vous trouvez une réponse plus motivées dans le rapport du député Perruchot, rapport que le gouvernement voulait interdire.

Financement des syndicats, un rapport qui dérange

A lire aussi notre article :

Syndicalisme, pourquoi ça n’intéresse pas les salariés Français ?

Il convient de s’informer et de s’intéresser au relation entre syndicat et politique, et ceci depuis des décennies.